Comment les touristes russes sèment la pagaille à Phuket


Plus d’un million de Russes ont visité Phuket l’année dernière, soit le plus grand groupe de visiteurs étrangers, selon l’Association touristique de Phuket. Et les signes de leur communauté croissante vont des enseignes de magasins en cyrillique aux annonces immobilières locales destinées aux acheteurs russes.

Alors que de plus en plus d’entre eux continuent d’arriver dans l’une des principales destinations touristiques de Thaïlande – en tant que touristes visiteurs ou investisseurs immobiliers – les autorités dénoncent l’impact sur certains des 400 000 habitants de Phuket.

Une incroyable flambée des prix

En vertu de la loi thaïlandaise, les étrangers peuvent posséder entièrement des logements en copropriété, sous réserve de certains quotas. Mais ils ne peuvent ni acheter ni posséder de terres en leur nom.

Pourtant, des failles existent. Les étrangers peuvent louer le terrain ou la maison d’un Thaïlandais pour une durée maximale de 30 ans. Ils peuvent acheter des biens immobiliers par l’intermédiaire d’une société si, par exemple, 51 pour cent des actions de la société sont détenues par des Thaïlandais.

« C’est devenu un problème qui inquiète le gouvernement« , a déclaré Phattanan Phisutvimol, le Président de l’association immobilière de Phuket, faisant référence aux sociétés créées pour agir en tant que prête-nom.

« Le gouvernement étudie comment résoudre ce problème sans avoir d’impact sur les investissements. C’est un vide juridique. Ce n’est pas contraire à la loi« .

Pendant la pandémie, les promoteurs ont dû suspendre ou abandonner leurs projets faute d’investissements ou de tourisme.

Lorsque les visiteurs, notamment russes, sont revenus et que le secteur de la construction – qui n’était pas encore sur pied – n’a pas pu répondre à la demande, les prix de l’immobilier ont grimpé.

« Au début de l’année dernière, un rai (1 600 mètres carrés) de terrain à Laguna, Bang Jo ou dans les zones voisines aurait coûté environ trois à cinq millions de bahts« , a expliqué Phattanan.

« Aujourd’hui,… il faudrait payer entre huit et 15 millions de bahts.

« Cela signifie que les entrepreneurs supportent actuellement un coût très élevé, sans parler du coût de la construction, qui a également augmenté. Tous ces facteurs se sont traduits par une augmentation des prix du marché immobilier« .

Un grave problème d’emploi

Au-delà des prix de l’immobilier, il existe d’autres domaines de frictions croissantes entre les locaux et les nouveaux arrivants russes, qui concernent les moyens de subsistance.

« Depuis le début de la guerre, un grand nombre de Russes ont commencé à se rendre en Thaïlande et à Phuket. Et le problème du travail illégal s’est accru” a déclaré le lieutenant-colonel Akachai Siri, chef de la police touristique de Phuket.

Certains métiers en Thaïlande, comme les visites guidées, la coiffure et la conduite de taxi, sont réservés aux Thaïlandais.

Et de nombreuses informations faisant état d’étrangers travaillant illégalement à Phuket impliquent que des Russes prennent des emplois à des locaux qui se remettent de la pandémie.

Pour la police touristique, dit Akachai, le premier défi lors des interrogatoires, est la langue.

« Les policiers du tourisme ont tous passé un test de langue, mais c’était en anglais », a-t-il ajouté. « En ce qui concerne le russe, c’est beaucoup plus difficile. »

D’après leurs enquêtes et les arrestations antérieures de Russes travaillant illégalement, environ 90 pour cent d’entre eux sont entrés en Thaïlande avec un visa touristique.

« Certains venaient ici pour la première fois. D’autres avaient fait des démarches pour obtenir des visas », explique t-il.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Fructueuse participation touristique française au salon IPW de Los Angeles

Fructueuse participation touristique française au salon IPW de Los Angeles

2716 vues
24 mai 2024 0

Lors du grand salon du tourisme américain IPW qui se tenait cette année à...

Air France se met aux petits soins pour ses passagers

Air France se met aux petits soins pour ses passagers

2379 vues
23 mai 2024 0

À compter du 11 juin prochain, Air France proposera à Paris-Charles de Gaulle de...

Barrer la vue sur le mont Fuji, la solution pour empêcher le Sur tourisme ?

Barrer la vue sur le mont Fuji, la solution pour empêcher le Sur tourisme ?

2688 vues
22 mai 2024 0

Une ville japonaise vient de commencer, hier mardi 21 mai, à installer une grande...